La compagnie

« J’ai le désir du théâtre hors les murs. Depuis le commencement, j’ai voulu de la relation entre le public, le lieu et l’acteur. Comment l’échange est-il possible ? Comment le désir se noue ? Comment le rêve devient réalité ?

Autant de questions. Toujours présentes. Toujours fondamentales.

J’ai la conviction qu’un ancrage réel et profond sur un territoire me permet de connaître, de révéler, de comprendre, d’aimer l’acte artistique dans son sens plein et artisanal. Toujours vouloir de l’interrogation entre l’être et la matière, c’est en ce sens que j’entends le mot artisan. Je veux du théâtre en province. Je veux du théâtre comme on souhaite une aventure sincère, authentique, où l’échange avec les autres n’est pas seulement professionnel, artistique, mais tenant aussi lieu de mise à nu, de révélateur.

Sillonnons donc le territoire, travaillons avec tous les publics, rencontrons l’autre. J’ai mis en place dans les années 90, multiples ateliers dont certains au sein d’établissements scolaires, ont pu réunir plus de 100 personnes mélangeant les catégories sociales, les âges, et sans doute les envies. Spectacle autour de la Révolution, des Mille et une nuits, des grands classiques, etc.

Le théâtre est alors posé comme un acte festif révélant le désir en chacun mais aussi les contradictions et les fragilités…

J’ai aussi, une autre passion, celle de l’espace. Comment jouer dans tel ou tel lieu ? Comment ressentir ce lieu ? Jouer en faisant résonner cet espace ? Le passé, le présent, l’avenir ? Est-ce véritablement possible ? En 1994, lors du huitième centenaire de la Cathédrale de Chartres, on m’a confié la création d’un « mystère moderne », Le Songe de Saint-Antoine. J’ai réuni 150 personnes, au chevet de la cathédrale.

J’ai voulu me diriger vers de nouvelles expériences et garder l’exigence d’une compagnie qui trouverait son identité dans la création de spectacles associant le lieu comme élément singulier et primordial. Le lieu a son histoire et nous ne pouvons pas nier celle-ci.

Les dernières créations du Théâtre en Pièces ont été joué plus d’une centaine de fois…

L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel s’est joué à la crypte de la cathédrale de Chartres, dans des églises, des abbayes sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le Souper de Jean-Claude Brisville dans les châteaux de la Loire (Chambord, Blois, Villandry…) à l’hôtel Talleyrand, aux Invalides… Jeanne d’Arc au bûcher de Paul Claudel au musée des Beaux-Arts de Chartres, puis dans des églises, la crypte Saint-Sulpice à Paris, Caligula dans un ancien camp de prisonniers (CM101 à Chartres) et à la Cartoucherie de Vincennes à Paris

Rechercher l’acte théâtral dans ce qu’il apporte encore aujourd’hui de sensations, de découverte de nous-mêmes, de comment on le fabrique dans la chair et dans le renouvellement même de cette chair. Fabriquer du théâtre au sens artisanal, – je le souligne – où les forces sont dans la compréhension et dans l’acceptation de toute différence. »

Emmanuel Ray
Metteur en scène associé et comédien

 

La compagnie du Théâtre en Pièces a 30 ans, elle a un ancrage fort sur Chartres mais aussi ailleurs. Elle a permis une réalité sur un territoire, elle a permis d’être proche du public, elle a donné l’occasion de naviguer entre répertoire contemporain et classique, avec un souci constant d’être à la frontière des formes classiques et nouvelles et avec le profond désir de tendre vers l’épique …

La compagnie a monté Bernanos, Scola, Shakespeare, Molière, Jouanneau, Ibsen, Cormann, Claudel, Sophocle, Camus, Tchekhov…

La compagnie a travaillé avec de nombreux comédiens et artistes dont Mélanie Pichot, Emmanuel Ray, Fabien Moiny, Pascale Paillard, Catherine Depont, Antoine Marneur, Mathieu Genet, Nicolas Pichot, Alain Granier, Stéphanie Lannier, Antoine Hamel, Thomas Gaubiac, Francis Ressort, Pascale Fournier, Jérémie Strauss, Simon Duhamel, Jean-Damien Ratel, Charlotte Beaufort, Flore Taguiev, Zakaria El Ahmadi, Julien Barot, Jean-Christophe Cochard, Roland Hergault, Claire Delaporte, Karim Hammiche, Salima Khelhoufi, Thomas Marceul, Marika Peyronne, Yann Policar, Arthur Ribo, Ana Ciontea, Sylvie Aubert, Natacha Boulet-Rabër,  Paul Chirubuta, Guy Ségalène, Emmanuelle Lafon, Sophie Neveu, Pierre-Yves Demonceaux, Maxime Le Gall, Jean-Luc Maisière, Cécile Corbel, François Cornu, Clara Lemaitre, Jean-Luc Chanonat, Véronique N’guyen, Alain Ponçon, Antoine Mercier, Mathurin Ray, Jean Cardoso, Mathilde Leclere, Tony Bruneau, Thomas Champeau, Thomas Grandrémy, Rosalie Maisière, Sébastien Lagord, Julien Testard, Phyllis Yordan, Jean Hache…

Remettre en question chaque fois ce que nous faisons. Aller ailleurs. Désirer l’aventure. Désirer l’autre…

Caligula d'Albert Camus, 2014
Caligula d'Albert Camus, 2014
Caligula d'Albert Camus, 2014
Caligula d'Albert Camus, 2014
Longues Peines de Gérald Massé, 2012
Longues Peines de Gérald Massé, 2012
Longues Peines de Gérald Massé, 2012
Je m'appelle Don Quichotte de Mathieu Genet, 2011
Je m'appelle Don Quichotte de Mathieu Genet, 2011
Je m'appelle Don Quichotte de Mathieu Genet, 2011
Jeanne d'Arc au bûcher de Paul Claudel, 2009
Jeanne d'Arc au bûcher de Paul Claudel, 2009
Jeanne d'Arc au bûcher de Paul Claudel, 2009
Jeanne d'Arc au bûcher de Paul Claudel, 2009
Electre de Sophocle, 2008
Electre de Sophocle, 2008
Electre de Sophocle, 2008
L'Adopté(e) de Joël Jouanneau, 2005
L'Adopté(e) de Joël Jouanneau, 2005
Antigone de Sophocle, 2005 (Roumanie)
Antigone de Sophocle, 2005 (Roumanie)
Antigone de Sophocle, 2005 (Roumanie)
L'Annonce faite à Marie de Paul Claudel, 2003
L'Annonce faite à Marie de Paul Claudel, 2003
L'Annonce faite à Marie de Paul Claudel, 2003
Le Pont de Pierre de Daniel Danis, 1995
Le Pont de Pierre de Daniel Danis, 1995
Le Pont de Pierre de Daniel Danis, 1995

Soutiens et Partenaires

Le Théâtre en Pièces est subventionné par la ville de Chartres, le conseil départemental d’Eure et Loir, le conseil régional du Centre Val de Loire et le ministère de la culture (DRAC centre Val de Loire)