Théâtre de Poche : Le Dernier Chant

D’après Le Chant du Cygne et des nouvelles d’Anton Tchekhov

Vendredi 17 janvier à 20h30

Samedi 18 janvier à 20h30

Mise en scène : Emmanuel Ray et Mélanie Pichot / Traduction : Yves Bastide / Jeu : Fabien Moiny, Mélanie Pichot et Emmanuel Ray / Création lumières : Natacha Räber / Création Son : Tony Bruneau

Production : Théâtre en Pièces / compagnie conventionnée Ville de Chartres, Conseil départemental d’Eure-et-Loir, subventionnée Conseil Régional Centre Val-de-Loire

 

On suit l’itinéraire d’un vieil acteur, d’un souffleur, d’une jeune actrice : leurs désirs, leurs rêves brisés, leurs moments de gloire, leurs solitudes. Ce sont des équilibristes sur le fil, des rêveurs d’absolu entre ombre et lumière, entre gloire et désillusions. Tchekhov les connaissait bien, avec beaucoup d’amour, il les décrit. Nous sommes à la lisière entre le drame et la comédie, entre le rire et les larmes.

« Des excellents comédiens, un décor ingénieux, des éclairages soignés : il n’en faut pas plus à ce spectacle pour nous toucher. (…) L’humanité de ces êtres cabossés, on la sent bien. Nul besoin de gros moyens pour ça. Le talent suffit. » Mathieu Pérez, Le Canard Enchainé

« Joli parcours, tout en facettes aux scintillements toujours changeants. (…) Ils nous offrent un juste et beau miroitement d’émotions. » Gilles Costaz, Webtheatre

« Emmanuel Ray est parfait. (…) Bouffon grandiose. Magnifique. » Gérard Noël, Reg’Arts

« L’ivresse douce amère, mélancolique, turbulente, voire comique est au rendez-vous dans ce spectacle. » Evelyne Trân, Le Monde

 photo : Alice Coutanceau